41NZlQEESOL

 

Résumé: Dans un futur sombre, sur es ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par a terreur. Douze garçons et douze filles tirés au sort  participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regardé en direct. Une seule règle dans l'arène: survivre, à tout prix. Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. A seize ans, Katniss a déjà été confrontée pusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature...

Genre: science-fiction.

Mon Avis: Quand j'ai vu ce livre, je me suis dit: enfin une histoire qui change de l'ordinaire! Moi qui aime beaucoup les livres de sciences-fiction et fantastiques, lire des livres qui traitent tous du même sujet devient vite lassant. L'histoire se passe dans le futur, mais on ne sait pas exactement quand, et on ne sait pas non plus ce qui a conduit les hommes à vivre ainsi catalogués, des plus riches aux plus pauvres. Et pourtant ça ne m'a pas dérangé de ne pas savoir, parce qu'on est rapidement pris par l'histoire. Katniss, fait partie de ces héroïnes qui en ont dans le pantalon, ça change de toutes ces filles niaises qui ne savent pas se servir de leur dix doigts! Elle, tout ce qu'elle veut, c'est protéger sa soeur, et si elle doit mourir pour ça, elle n'hésite pas une seconde. Pour moi, Katniss est un anti-héros, elle ne cherche pas la gloire, comme certains ados des districts les plus aisés, elle cherche juste à sauver sa peau, et même celle de certains de ses concurrents. 

L'intrigue du livre est prenante, les personnages attachants, le texte fluide et sans temps mort. Les deux autres tomes sont tout aussi bien écrit (pour éviter tout spoil, je n'en dirais pas plus sur les deux autres tomes). Seul bémol pour moi, le dénouement du tome 3 que je trouve un peu trop rapide et qui m'a donné l'impression d'être bâclé.

Extrait: " Je lui dirais bien que je regrette, pour le dîner. Mais je sais que me excuses remontent à beaucoup plus loin. J'ai honte de n'avoir rien fait pour l'aider dans les bois. D'avoir laissé le Capitole tuer son compagnon et la mutiler sans lever le petit doigt.

Comme si je suivais les Jeux à la télé.

Je me débarasse de mes chaussures d'un coup de pied et je glisse toute habillée entre les draps. Je tremble toujours. Peut-être que la fille ne se souvient pas de moi. Mais je sais que si. On n'oublie pas le visage de la personne qui a représenté votre dernier espoir. Je tire la couverture sur ma tête, comme pour me protéger de la rousse qui ne peut plus parler. Mais je sens ses yeux fixés sur moi, qui transpercent les murs, la porte, les draps.

Je me demande si elle aura plaisir à me regarder mourir."

Et vous, qu'en avez vous pensé?