les livres d'ella

30 mai 2016

Présentation

Bonjour (ou bonsoir?) à tous!

 

Moi, c'est Daniella, surnommée Ella, j'ai 26 ans, et depuis que je sais lire, je ne fais que ça, ou presque. La lecture a une place importante dans ma vie, et j'aime bien partager mon impression, mon ressenti sur un livre que j'ai lu, et, bien que je le fasse déjà avec mes proches, je me suis dit que le faire à une échelle un peu plus grande pourrait être super sympa. 

 

Vous trouverez donc dans ce blog mes avis sur les livres que j'ai lu, et vous pourrez également y ajouter les vôtres. Le but étant de partager et déchanger autour d'une passion commune. 

 

Et ça peut aussi donner l'envie à d'autres de lire les livres que je présenterai.

 

Au plaisir de découvrir vos avis et commentaires!

 

P.S.: les avis négatifs sur une oeuvre sont bien évidemment acceptés à partir du moment où l'avis est construit

livre-ouvert-scintillant

"J'éprouve une immense gratitude à l'égard de ceux qui, par leurs oeuvres, ont enflammé mon imagination enfantine et m'ont donné un amour des livres et de la lecture qui ne m'a jamais quitté une seconde" Kate Morton

Posté par axyla à 15:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Docteur, puis-je vous voir... avant six mois?

282086

 

Résumé: Une panne d'électricité, une marche qui se dérobe, une chute dans l'escalier, et vous voilà en mille morceaux, indisponible pour des semaines, des mois peut être. Est-ce grave? Au début, on ne sait pas bien. Aux urgences les diagnostics relèvent de la fantaisie, la lecture des radios dépend des goûts et des couleurs. Votre médecin de famille fait de la randonnée au Népal, celui de S.O.S Médecins ne s'intéresse qu'à vos livres. Et vous ne marchez toujours pas. Il faut opérer, mais quand? Le professeur Rocher, le meilleur, vient lui aussi de se casser le genou... Quand la patiente s'appelle Nicole de Buron, cette simple histoire de fracture tourne à la sarabande épique et à la comédie moliéresque. Chacun se reconnaîtra un peu dans cette satire du monde, parfois effrayant, de la médecine.

Genre: humour.

Mon avis: Un roman simple, drôle et qui fait du bien. Un style d'écriture plutôt original, puisque l'auteure écrit ce livre (et presque tous ses autres) à la deuxième personne du pluriel. Le personnage est drôle, a une famille un peu déjantée (l'Homme tendance macho, mais au grand coeur, Petite Chérie la cadette, Lola la petite chatte douée de parole, en tout cas dans la tête de l'héroine...) il lui arrive des histoires loufoques et amusantes, et on se laisse facilement prendre par le récit. 

J'aime beaucoup ces livres sans prise de tête, que l'on peut lire le week end quand il pleut, quand on part en vacances, et qui nous font passer un agréable moment. Le texte est écrit dans un langage courant (voire un petit peu grossier, mais personnellement ça ne me choque pas, je trouve ça plus naturel), en fait le livre est écrit comme lorsque nous même racontons une expérience vécue à nos proches.

 

Extrait: " L'expérience vous a appris qu'à Paris aucun médecin ne reçoit en urgence un malade qui n'est pas recommandé par une amie qui a un ami qui a une amie qui a un ami qu'il connaît. Quand on a eu une bonne santé (presque) toute sa vie, comment régler ce grave problème?

Par une chance inouïe, votre belle-soeur infirmière a une copine qui a une copine qui a une copine qui connaît très bien la femme du fameux radiologue Leconte indiqué par votre cousin belge. Chaîne de coup de fil. OK pour le lendemain matin 8h30, radios faites par le Maître lui-même "par aimitié"...

Le lundi à l'aube, douchée à fond (y compris les cheveux et entre les doigts de pied), ayant mis votre culotte en dentelle-pour-médecin, habillée proprement et sans plis, vous commandez un taxi G7 prioritaire, et, accrochée au cou de votre très chère concierge, vous vous traînez jusqu'à une grosse Peugeot qui vous emmène à vive allure à l'Institut de Radiologie.

Fermé à clef.

Vous envisagez de vous coucher par terre sur le trottoir en pleurant. Votre très chère concierge vous supplie de n'en rien faire. On la connait trop dans le quartier (et dans la moitié de Paris!). Elle a raison."

 

Et vous, qu'en avez vous pensé?

Posté par axyla à 17:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

L'âme du mal

Chattam-Maxime-L-ame-Du-Mal-Livre-927060782_L

 

Résumé: Pas plus que sa jeune acolyte,le profileur Brolin ne pense que les serial killers reviennent d'outre-tombe. Fût-il le bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper. Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d'une secte? Pure sauvagerie ou magie noire? Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu'on lui a enseigné. S'immerger complètement dans la psychologie d'un monstre, le comprendre afin de prévoir ses crimes, devenir son double, tels sont les moindres risques de son métier. Peut-on impunément prêter son âme au diable?

Genre: thriller

Mon avis: Pour les amateurs de suspens, ce livre est fait pour vous. L'intrigue est bien construite, j'ai été tenue en haleine du début à la fin. Maxime Chattam nous emmène à Portland, afin d'enquêter avec Joshua Brolin et Juliette Lafayette sur un serial killer, qui imite à la perfection le mode opératoire d'un autre qui est mort. Ils vont alors se poser des questions: est-il vraiment mort, quelqu'un a-t-il utilisé la magie pour faire revenir le bourreau de Portland d'entre les morts? Une course contre la montre commence et Joshua n'a qu'une seule préoccupation: arrêter ce fou furieux avant qu'il ne fasse d'autres victimes.

Pour moi, Chattam maîtrise le suspens à la perfection. On va de rebondissement en rebondissement jusqu'au dénouement final auquel, personnellement je ne m'attendais pas du tout, et c'est ce qui, pour moi, démontre le talent de l'auteur. Le récit est fluide, très bien écrit, les personnages sont attachants, et quand on ferme le livre, on espère simplement ne jamais vivre une histoire comme celle-ci.

Premier tome de la trilogie du Mal, l'âme du mal vous donne des frissons et vous transforme le temps de quelques chapitres en détective avide de savoir comment va se terminer cette histoire.

Extrait: "Pendant un court instant elle s'était imaginé que c'était peut être une rencontre qui pourrait se transformer en une belle histoire, comme en racontent certains couples âgés. Mais à présent, elle se sentait plutôt gênée par la présence de cet homme. Derrière son large sourire, elle pressentait qu'il y avait autre chose, d'indiscernable.

"Ses yeux. Ses yeux ne reflètent pas ce qu'il montre sur son visage" se dit-elle.

En effet, une lueur froide scintillait dans son regard. Son visage se voulait engageant, il faisait tout pour cela, mais son regard n'était pas plus animé qu'un poisson mort."

Et vous, qu'en avez vous pensé?

Posté par axyla à 18:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Les fourmis

bm_2483_710617

 

Résumé: le temps que vous lisiez ces lignes, sept cents millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cents millions d'individus dans une communauté estimée à un milliard de milliards, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires... Ses armes aussi. Terriblement destructrices. Lorsqu'il entre dans la cave de la maison léguée par son vieil oncle entomologiste, Jonathan Wells est loin de se douter qu'il va à leur rencontre. A sa suite, nous allons découvrir le monde fabuleusement riche, monstrueux et fascinant de ces "infra-terrestres", au fil d'un thriller unique en son genre, où le suspense et l'horreur reposent à chaque page sur les données scientifiques les plus rigoureuses. Voici pour la première fois un roman dont les héros sont des... fourmis!

Genre: roman animalier, thriller fantastique.

Mon avis: Au premier abord, quand j'ai vu ce livre, je me suis demandé en quoi un livre sur les fourmis pourrait être intéressant. Eh bien, il l'est vraiment, intéressant! Ce roman est en partie écrit du point de vue des fourmis. On y apprend leur mode de vie, chaque fourmi appartenant à une catégorie, chacune ayant une tâche bien précise à accomplir. On y apprend que, malgré leur taille minuscule, c'est une espèce infiniment riche et passionnante. Et on est rapidement pris par l'histoire, l'intrigue nous tenant en haleine jusqu'au dénouement final, que j'ai trouvé bluffant. Le texte est bien écrit, fluide, et on s'attache à ces petites fourmis qui vivent des histoires fascinantes et fantastiques.

Et, en parallèle, on suit l'histoire de Jonathan Wells qui a hérité de la maison de son oncle biologiste, dans laquelle il va s'installer avec sa famille. Mais cette maison cache un mystère, car dans son testament, l'oncle de Jonathan lui précise de ne jamais se rendre à la cave. Et pourtant, il va s'y rendre et sa vie va changer à jamais.

En fait, quand on lit ce roman, on peut trouver de nombreuses similitudes entre les fourmis et l'Homme. En tout cas, depuis, je ne vois plus ces petites bêtes de la même manière... 

Petit bonus, l'oncle de Jonathan pose une énigme que celui-ci va tenter de résoudre: " comment faire quatre triangles équilatéraux avec six allumettes?" 

Extrait: "Alors que le 327e mâle charrie une branchette qui doit bien peser soixante fois son propre poids, une guerrièreâgée de plus de cinq cents jours s'approchede lui. Elle lui tapote le crâne avec ses segments-massues pour attirer son attention. Il lève la tête. Elle pose ses antennes tout contre les siennes.

Elle veut qu'il laisse tomber le travail de réfection du toit pour partir avec un groupe de fourmis en...expédition de chasse. 

Il lui touche la bouche et les yeux. Quelle expédition de chasse? L'autre lui fait respirer un lambeau de viande assez sec qu'elle tenait caché dans un repli de l'articlation du thorax.

Il paraît qu'on a trouvé ça juste avant l'hiver, dans la région ouest à 23° d'angle par rapport au soleil de midi"

Et vous, qu'en avez vous pensé?

Posté par axyla à 20:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]

31 mai 2016

Hunger Games tome 1

41NZlQEESOL

 

Résumé: Dans un futur sombre, sur es ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par a terreur. Douze garçons et douze filles tirés au sort  participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regardé en direct. Une seule règle dans l'arène: survivre, à tout prix. Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. A seize ans, Katniss a déjà été confrontée pusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature...

Genre: science-fiction.

Mon Avis: Quand j'ai vu ce livre, je me suis dit: enfin une histoire qui change de l'ordinaire! Moi qui aime beaucoup les livres de sciences-fiction et fantastiques, lire des livres qui traitent tous du même sujet devient vite lassant. L'histoire se passe dans le futur, mais on ne sait pas exactement quand, et on ne sait pas non plus ce qui a conduit les hommes à vivre ainsi catalogués, des plus riches aux plus pauvres. Et pourtant ça ne m'a pas dérangé de ne pas savoir, parce qu'on est rapidement pris par l'histoire. Katniss, fait partie de ces héroïnes qui en ont dans le pantalon, ça change de toutes ces filles niaises qui ne savent pas se servir de leur dix doigts! Elle, tout ce qu'elle veut, c'est protéger sa soeur, et si elle doit mourir pour ça, elle n'hésite pas une seconde. Pour moi, Katniss est un anti-héros, elle ne cherche pas la gloire, comme certains ados des districts les plus aisés, elle cherche juste à sauver sa peau, et même celle de certains de ses concurrents. 

L'intrigue du livre est prenante, les personnages attachants, le texte fluide et sans temps mort. Les deux autres tomes sont tout aussi bien écrit (pour éviter tout spoil, je n'en dirais pas plus sur les deux autres tomes). Seul bémol pour moi, le dénouement du tome 3 que je trouve un peu trop rapide et qui m'a donné l'impression d'être bâclé.

Extrait: " Je lui dirais bien que je regrette, pour le dîner. Mais je sais que me excuses remontent à beaucoup plus loin. J'ai honte de n'avoir rien fait pour l'aider dans les bois. D'avoir laissé le Capitole tuer son compagnon et la mutiler sans lever le petit doigt.

Comme si je suivais les Jeux à la télé.

Je me débarasse de mes chaussures d'un coup de pied et je glisse toute habillée entre les draps. Je tremble toujours. Peut-être que la fille ne se souvient pas de moi. Mais je sais que si. On n'oublie pas le visage de la personne qui a représenté votre dernier espoir. Je tire la couverture sur ma tête, comme pour me protéger de la rousse qui ne peut plus parler. Mais je sens ses yeux fixés sur moi, qui transpercent les murs, la porte, les draps.

Je me demande si elle aura plaisir à me regarder mourir."

Et vous, qu'en avez vous pensé?

Posté par axyla à 11:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Demain j'arrête!

demain-j-arrete-de-gilles-legardinier-938062188_L

 

Résumé: Réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, voilà le genre de bêtises que Julie commet à longueur de temps! Et quand elle est amoureuse, cette Miss Catastrophe élève son talent au rang d'art. Sa dernière folie? L'obsession qu'elle nourrit à l'égard de son nouveau voisin... qu'elle n'a encore jamais vu! C'est plus fort qu'elle, cet inconnu l'attire et l'intrigue. Pour l'approcher, Julie va développer des trésors d'inventivité et prendre des risques toujours plus délirants...

Genre: humour

Mon avis: nombreux sont ceux qui disent qu'il ne faut pas se fier à la couverture d'un roman, mais là comment ne pas être intrigué par ce chat qui porte un bonnet péruvien? C'est cette couverture qui m'a interpellée un jour que j'étais à la librairie et qui m'a donné envie de lire la quatrième de couverture, et je ne le regrette pas! Même si au début, vilaine que je suis, j'étais sceptique par rapport à ce roman, étant habituée à lire des auteures femmes pour ce qui est de la "chick-lit". Et bien, Gilles Legardinier à réussi à balayer ce scepticisme dès la première page! J'adore Julie, je rêve d'avoir une copine comme elle! Elle est maladroite, complètement barrée, mais tellement attachante! 

Julie mène une vie assez calme entre un boulot qui ne la passionne pas des masses, et ses amis qu'elle adore. Jusqu'au jour, ou quelqu'un emménage dans son immeuble. Très intriguée par son som de famille (que je ne révèlerai pas, pour ceux qui n'ont pas lu je vous laisse la surprise!), elle va tout faire pour le rencontrer. Et quand je dis tout, je pèse mes mots! J'ai beaucoup rit pendant ma lecture, parce que Julie a vraiment des idées complètement foldingues. Le texte est fluide, j'ai été prise du début à la fin du roman, sans temps mort, sans m'ennuyer et sans vouloir le lâcher!

Extrait: "Maintenant je comprends les rois, les chevaliers et les saintes qui, dans ce genre de situation, ont juré que s'ils s'en sortaient, ils feraient construire une basilique. Le problème, c'est qu'avec mon compte d'épargne, j'ai seulement les moyens de faire bâtir une niche ou un grand terrier. Mais je promets de le faire. Dans l'immédiat, je ne suis pas en mesure de lever la main pour jurer, mais le coeur y est. En plus, depuis qu'il tire dessus, je souffre le martyre. Je suis à deux doigts de la béatification. Sainte Julie, madone des boîtes aux lettres."

Et vous, qu'en avez vous pensé?

Posté par axyla à 13:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

la petite princesse (ou princesse Sarah)

1753-X

 

Résumé: Sarah Crewe est une enfant de sept ans placée dans un pensionnat à Londres par son père, riche homme d'affaires aux Indes. Passionnée de contes et légendes, Sarah saura se faire aimer par ses talents de conteuse. Son monde bascule à la mort de son père après sa faillite. L'horrible directrice, Miss Minchin fera alors d'elle une domestique et n'aura de cesse de la tourmenter et de l'exploiter. Sarah réussira-t-elle à tenir la promesse faite à son père de devenir une princesse malgré toutes les épreuves qu'elle va endurer?

Genre: littérature jeunesse.

Mon avis: Avant de connaître le dessin animé, j'ai d'abord connu le roman. La première fois que je l'ai lu je devais avoir 10 ans, et c'est un livre qui m'a beaucoup marqué. Sarah est une petite fille aisée qui vit avec son père, elle peut avoir tout ce qu'elle veut, et pourtant ce n'est pas une petite peste. Elle entre dans un pensionnat à Londres, où la plupart des filles l'adorent. Elle commence à se faire à cette nouvelle vie, et puis son père meurt, et sa vie bascule. Je trouve que pour une petite fille, elle gère très bien cette situation. Et bien sûr certaines personnes trouvent amusant de la rabaisser. Je trouve que lire ce livre lorsqu'on est enfant peut être très enrichissant, tout comme si on le lit en étant adulte. On ne peut qu'être touché par cette petite fille, et vouloir à tout prix qu'elle s'en sorte. On y apprend l'humilité, la sagesse, et le courage, tout ça de la part d'une petite fille qui pourrait donner des leçons à pas mal d'adultes "bien pensant". C'est un roman que je recommande pour les enfants, pour les grands, à lire et à relire avec le même plaisir. Une très belle leçon de vie.

Extrait: "Sarah réussit à percer un trou dans la pièce de six pence et la porta autour du cou, suspendue à un vieux ruban... Son affection pour la Famille nombreuse augmenta, comme d'ailleurs son affection pour tous ceux qu'elle pouvait aimer. Elle s'attachait de plus en plus à Becky, et elle attendait avec impatience les deux matinées de la semaine où elle donnait aux petites une leçon de français. Ses jeunes élèves l'adoraient et se disputaient le privilège de s'asseoir près d'elle et de glisser une petite main dans la sienne. Leur confiance nourrissait son coeur avide de tendresse."

Et vous, qu'en avez vous pensé?

 

Posté par axyla à 21:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 juin 2016

La quête d'Ewilan d'un monde à l'autre

9782700231700

 

Résumé: La vie de Camille, adolescente surdouée, bascule quand elle pénètre par accident dans l’univers de Gwendalavir avec son ami Salim. Là, des créatures menaçantes, les Ts’liches, la reconnaissent sous le nom d’Ewilan et tentent de la tuer. Originaire de ce monde, elle est l’héritière d’un don prodigieux, le Dessin, qui peut s’avérer une arme décisive dans la lutte de son peuple pour reconquérir pouvoir, liberté et dignité. Épaulée par le maître d’armes de l’empereur et un vieil érudit, Camille parviendra-t-elle à maîtriser son pouvoir ?

Genre: fantastique

Mon avis: Personnellement, je place la saga Ewilan au même niveau qu'Harry Potter (en sachant que je suis une grande fan du sorcier à lunettes). La première chose qui m'a plu dans ce livre, et plus largement cette saga c'est que c'est quelque chose qu'on a jamais vu. Dans le genre fantastique, on voit les sorciers, les fées, les vampires etc, mais là tout l'univers créé n'existe dans aucun autre roman d'un autre auteur. Et ça c'est génial. Gwendalavir est un monde parallèle au nôtre où des hommes se sont installés il y a des centaines d'années. Il y a les dessinateurs, ceux qui peuvent faire basculer des objets qu'ils imaginent dans la réalité, des créatures maléfique telles les T'sliches, ou des animaux propres à ce monde comme les siffleurs ou les tigres des prairies peuplent Gwendalavir et rendent ce royaume unique et fantastique. 

Ewilan et son ami Salim vont découvrir cet autre monde et y vivre des aventures incroyables pour sauver le royaume. Des amitiés vont se nouer, des amours vont naître, et faire de cette saga une vrai perle. Pierre Bottero avait cette faculté de pouvoir nous toucher avec ses mots. Petits ou grands, si on est amateur de fantastique, pour moi cette saga fait partie de celles qu'il faut avoir lu. A la fois drôle, prenant, émouvant, on se laisse facilement emporter dans ce monde fantastique, avec cette pointe de nostalgie une fois qu'on a tourné la dernière page...

Extrait: "Le bois commença à fumer et Edwin poussa un petit grognement. Il peinait manifestement. Presque malgré elle, Camille tendit son esprit vers le dessin. En une fraction de seconde, les couleurs prirent de la netteté, les détails se précisèrent, le dessin devint réalité. 

Le tas de bois s'embrasa tout à coup. Edwin se recula pour ne pas se brûler aux flammes qui montaient hautes et claires. Il se tourna vers Camille et planta son regard dans le sien.

- Assieds-toi, finit-il par dire, tu as beaucoup de choses à me raconter."

Et vous, qu'en avez vous pensé?

Posté par axyla à 20:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 juin 2016

ma vie pour la tienne

26149707

 

Résumé: A treize ans, Anna a déjà subi de nombreuses interventions et transfusions afin que sa sœur aînée Kate puisse combattre la leucémie qui la ronge depuis l'enfance. Anna sait qu'elle a été conçue pour être génétiquement compatible avec Kate et qu'elle est son seul espoir. Cependant, lorsqu'on lui demande de faire don d'un rein, l'adolescente refuse. Elle veut disposer librement de son corps et ira jusqu'au bout pour se faire entendre...

Mon avis: Une histoire qui m'a beaucoup touchée. Beaucoup pourraient penser qu'Anna est égoïste en refusant de poursuivre les dons pour sa soeur, et pourtant je la comprends. Quand on a conscience depuis toujours de n'être là que pour permettre à quelqu'un d'autre de survivre, de se demander sans cesse ce qu'il se serait passé si les choses avaient été différentes, se demander même si on est vraiment aimé pour soi-même, ou simplement parce qu'on peut donner à l'autre. Des parents dont l'attention est uniquement tournée vers Kate au détriment de leurs autres enfants. Je trouve Anna extrêmement courageuse d'avoir osé dire non, de vouloir disposer de son corps comme elle l'entend, de pouvoir donner si elle le veut ou non. Et on se pose même la question de savoir si ce ne sont pas les parents les égoïstes dans cette histoire. C'est un sujet très délicat qui dans ce livre a été traité d'une façon absolument remarquable. Et le fait que ce récit soit tiré d'un fait réel nous amène à réfléchir encore plus sur ce que nous même ferions dans ce genre de situation, et la réponse n'est pas facile...

Extrait: "- Ta soeur, dis-je d'un ton posé, est très gravement malade. Je suis désolé que ça vienne interférer avec ton rendez-vous chez le dentiste ou ton projet d'acheter une nouvelle paire de chaussures de foot. Mais, au regard de la situation actuelle dans son ensemble, ces contretemps sont assez insignifiants. J'aurais pensé qu'à dix ans tu serais capable de te montrer assez mûr pour prendre conscience que le monde entier ne tourne pas autour de toi.
Jesse regarde par la fenêtre dans le jardin, où Kate est assise à califourchon sur la branche d'un chêne, apprenant à Anna à grimper.
- Ouais, c'est ça, elle est malade. Pourquoi toi tu ne te montres pas assez mûre ? Pourquoi toi tu n'essayes pas de prendre conscience que le monde entier ne tourne pas autour d'elle ?"

Et vous, qu'en avez vous pensé?

Posté par axyla à 16:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,